Psychomotricité

Une définition de la psychomotricité

La psychomotricité est une thérapie à médiation corporelle visant à améliorer des fonctions mentales, affectives ou motrices perturbées. L’approche psychomotrice est centrée sur le vécu, le ressenti corporel du patient. Elle se base sur l’inter-relation entre les fonctions motrices et la vie psychique, le corps étant considéré comme le point d’ancrage des expériences sensori-motrices, émotionnelles et affectives, cognitives et sociales. 

La thérapie psychomotrice propose donc une approche globale de la personne et de ses rapports au corps, ou les interactions entre la motricité et le psychisme sont constantes. L’objectif étant que le patient interagisse de façon adaptée avec son environnement, selon ses moyens, ses potentialités et sa manière d’être au monde, en dehors de toute normativité. C’est à dire qu’il se mobilise, s’organise et s’exprime de façon adéquate, tout en se sentant en accord avec lui même. 

La thérapie psychomotrice s’adresse à tous les âges de la vie et à de nombreuses pathologies; en prévention et en soin. C’est une thérapie à médiation corporelle qui se met en place au travers d’activités ludiques. Les séances ont lieux en individuel ou en groupe et les médiateurs sont très variés. Ces derniers peuvent être des activités artistiques, sportives, de détente ou encore des jeux de société. Quelle que soit la médiation choisie, elle met en jeu le corps. Cette thérapie tient évidemment compte des capacités mais également des intérêts et des motivations de la personne.

Le décret encadrant les actes de rééducation psychomotrice

Selon le Décret n°88-659 du 6 mai 1988 relatif à l’accomplissement de certains actes de rééducation psychomotrice, les personnes titulaires du diplôme d’état de psychomotricien sont habilitées à accomplir, sur prescription médicale et après examen neuropsychologique du patient par le médecin, les actes professionnels suivants :

1. Bilan psychomoteur.

2. Education précoce et stimulation psychomotrices.

3. Rééducation des troubles du développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs suivants au moyen de techniques de relaxation dynamique, d’éducation gestuelle, d’expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeu, d’équilibration et de coordination :

– retards du développement psychomoteur ;
– troubles de la maturation et de la régulation tonique ;
– troubles du schéma corporel ;
– troubles de la latéralité ;
– troubles de l’organisation spatio-temporelle ;
– dysharmonies psychomotrices ;
– troubles tonico-émotionnels ;
– maladresses motrices et gestuelles, dyspraxies ;
– débilité motrice ;
– inhibition psychomotrice ;
– instabilité psychomotrice ;
– troubles de la graphomotricité, à l’exclusion de la rééducation du langage écrit.

4. Contribution, par des techniques d’approche corporelle, au traitement des déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d’origine psychique ou physique.

La praticienne

Je suis diplômée d’État de psychomotricité depuis 2009. J’ai été formée à l’Institut de Formation de Psychomotriciens R.Leclercq à Lille.

J’exerce à mi-temps auprès de jeunes en situation de polyhandicap. C’est pourquoi je reste disponible uniquement les lundis, mercredi après-midi et vendredis pour les massages de bien-être et le yoga enfants (et tous les jours durant les vacances scolaires).

Image illustrant la Psychomotricité